Vous pensez peut-être que cet article concernant la politique ne devrait pas être sur ce blog. Mais je vais rester neutre.

Je pense que la priorité nationale est la lutte contre le chômage. Je ne suis pas assez qualifiée pour parler de cotisations salariales, heures supplémentaires, retraite et taxes diverses et je ne peux rien proposer si les choses restent telles qu’elles sont.

Mais si les chômeurs travaillent...ou sont occupés, il y aura moins de jeunes inactifs qui trainent les rues à la recherche dun coup dur ou d’une voiture à brûler, donc plus de sécurité.

Ils pourront obtenir des crédits pour des voitures et des maisons, donc relance de l’immobilier et de la construction automobile.

Ils ne chercheront plus à acheter la nourriture ou l’électro ménager aux prix les plus bas au dépend de la qualité.

Et puis, on ne les regardera plus de travers en les traitant de fainéants et d’assistés.

On dira qu’il n’y a pas de travail pour tout le monde. Les gouvernements n’ont trouvé qu’une raison et qu’une solution : La formation.

Cela coûte cher et les crédits devraient être employés autrement. Cela ne mêne à rien car on ne va pas créer des emplois pour ceux qui sont allés en formation. Et puis, il y a des postes où il suffit d’un jour ou deux pour être au courant du travail. Je ne vois pa à quoi servirait une formation pour laver la vaisselle dans un restaurant. D’ailleurs, les diplômés avec des bacs +++ ont aussi du mal à trouver du travail.

Sans travail, il faut occuper les chômeurs. Certains préconisent le retour au service militaire. On y apprend des tas de choses, mais je n’en vois pas l’utilité pour ceux qui ont un emploi.

Ma solution est au niveau des associations. J’ai été témoin d’arrêt à la chorale ou du tennis par manque de moyens. Il faut même payer pour être randonneur, pêcheur ou joueur de boules, alors qu’ils ont tous des subventions. Je demande donc la gratuité pour les chômeurs. Je pense que celui qui fera du vélo ou de la natation pensera moins à se droguer ou à casser des vitrines.

Et s’il le faut, supprimer les subventions. Vous voyez, mes idées ne coûtent pas cher !