Je vous ai souvent parlé de mes études à l’institut d’Arsonval. Les anciens viennent de publier un livre que j’ai reçu hier. Il raconte l’histoire de l’institut de sa fondation pendant la guerre, jusqu’à sa fermeture, lorsqu’il a été englobé par l’école nationale de physique chimie.

4

On y trouve une quantité de témoignages d’anciens élèves, ainsi que des photos de classes, de vacances ou de professeurs. C’est en même temps un livre documentaire sur la vie à cette époque. Par exemple, je suis sur la photo bio 48. J’ai encore des nattes. Toutes les filles portent des socquettes, alors que 10 ans après…

1

Le livre débute par un canular. L’histoire de l’institut est racontée par notre squelette Gédéon, qui est le seul à être resté à l’institut du début à la fin. Or, en l’appelant Ge.d’Eon, on a affaire au squelette du chevalier d’Eon, qui s’est fait appeler Geneviève les dernières années de sa vie. D’accord, il a été disséqué et on aurait pu garder son squelette...mais il est enterré en Angleterre. C’est tout de même une belle imagination cette histoire et elle est plausible.

Si quelques curieux veulent acheter ce livre, il leur faut envoyer un chèque de 30 euros libellé à l’ordre de A2ETIA, 15 rue Marcel Sembat 92120 Montrouge.

2