Cela n’est pas arrivé souvent aussi mes souvenirs sont un peu confus.

Il n’y a pas de vaccin contre le streptocoque ou le staphylocoque doré. Et puis, il doit y avoir des tas de variantes.

Ce sont des autovaccins. Le but est de faire fabriquer par l’organisme des anticorps contre un microbe qu’il a déjà, souvent dans du pus.
On isole le microbe et on le cultive. Puis on fait une dilution qui devait être du sérum physiologique. On n’avait pas de cochonneries contenant de l’aluminium ou d’autres produits chimiques. Puis on rend les microbes inoffensifs (je ne me souviens plus très bien mais ça devait être dans le bain-marie à 56°). Ensuite, à l’aide d’une pompe à vide, on introduisait le liquide dans des ampoules qu’on soudait.

&mpoule(C'est la seule image que j'ai trouvée, ce modèle ne doit plus être utilisé)


Mon patron n’avait tout de même pas une grande confiance. Aussi, on stérilisait les ampoules, ce qui rendait le vaccin inefficace. Je ne sais pas si ça a guéri des gens, mais il n’y a que la foi qui sauve. En tous cas, nous n’avons tué personne ni provoqué d’effets secondaires..

C’est aussi pour ça que je suis sceptique. Par quoi remplacent-ils l’eau phy pour une meilleure conservation ? Comment sont fabriqués les vaccins ? Que penser des modifications génétiques ? Puisque le principe de vaccins est le même, pourquoi y a-t-il 29 vaccins différents de part le monde ? Les labos ne pouvaient pas mettre leurs recherche en commun ? Non, à nous les gros sous !