Là, je vais m'attirer un tollé général, car il est de bon ton de critiquer Nicolas Hulot et je suis peut-être la seule à le défendre.

Voici donc le début de l'article:   

Moi, je serai écolo quand Monsieur Nicolas Hulot  cessera de rouler en 4x4 en Bretagne et en Corse. Et d'utiliser les hélicos pour un oui ou pour un non... En me reprochant de ne pas aller en vélo sous la pluie chercher mon pain.
C'est dit un peu brutalement mais c'est nécessaire pour faire face au bombardement du "écologiquement correct"

  Rouler en 4x4 ! Je serais d'accord si c'était dans des grandes villes, mais ces voitures ont été conçues pour la campagne, pour rouler dans des chemins innaccessibles aux voitures. Heureusement qu'il est dit que c'est pour la Bretagne ou la Corse.

Pour les hélicos, j'ai vraiment apprécié ses émissions. C'est grâce à elles qu'on a appris la fonte des pôles, la disparition d'espèces animales, l'assèchement de certains fleuves et l'abattage des arbres des forêts amazoniennes. On voudrait peut-être qu'il fasse ses reportages à vélo? Et combien de critiqueurs roulent en 4x4 ou prennent l'avion continuellement?

Quant à aller chercher son pain sous la pluie en vélo!!! J'ai vu des embouteillages produits par des conducteurs stationnant en 2ème position. Pas grave, ils ne restent pas longtemps, les autres n'ont qu'à attendre.

Je fais mon pain. J'allais le chercher à la boulangerie lorsque j'en avais une à côté de chez moi et que je pouvais y aller à pied...et il ne pleuvait pas tous les jours.

La politique et le fait que Nicolas Hulot soit ministre n'ont rien à voir là dedans.

Maintenant, je pense que je vais me remettre au jardinage et que je vais garder mes "coups de gueule" pour mon autre blog.

*