Où est le temps où, à la maternité, on m’apportait un plateau garni de choses appétissantes et un verre de vin rouge. Ensuite, il passait une personne qui nous demandait si c’était bon. « Elles vous ont plu les escalopes viennoises ?, c’est moi qui les ai préparées »

Tout est changé. On a commencé par me donner de la nourriture sans sel, le sel étant remplacé par des cochonneries qui rendaient les plats encore plus mauvais : « mais vous êtes en cardiologie ! ». Ca aussi, je le savais. Au bout de quelques jours, mes analyses disent que je manque de sel. On m’en apporte sous forme de gélules qui me font vomir !

Enfin, j’ai eu droit au plateau normal. Je ne comprends pas comment les traiteurs font pour confectionner de mauvaises choses avec des bonnes. Tout est noyé dans la sauce et on n’arrive pas à définir ce qu’il y a dedans. Même les fruits sont durs comme de la pierre. Il n’y a pourtant pas besoin d’être un as en cuisine pour acheter des fruits mûrs.

Je me rabattais sur les yaourts nature. Un jour, à la place, ils m’ont amené un truc additionné d’aromates et enrichi en vitamines ! Même la sauce salade en petits sachets n’était pas bonne. Je préfère une vinaigrette toute simple.

Mais pour compenser et peut-être pour justifier le forfait journalier, tout cela était copieux avec de la viande tous les soirs. Comme je mangeais très peu tous les restes étaient jetés à la poubelle, car parait-il, ça ne peut pas servir pour la nourriture des porcs !

J’ai cherché une image car je n’ai pas songé à photographier mon plateau. Mais ce qu’on voit sur internet est tellement appétissant que je préfère ne pas en mettre.